• Accueil
  • Archives
  • Le chercheur, la bibliothèque et le Libre Accès : une fausse controverse ?

Le chercheur, la bibliothèque et le Libre Accès : une fausse controverse ?

Publié le 6 mai 2004

Dans le cadre des auditions que la commission de la Chambre des Communes organise depuis quelques mois sur l’économie et l’accès des publications scientifiques, la séance du 21 avril été consacrée aux professionnels de l’information et aux enseignants chercheurs.
La première catégorie de personnes, les bibliothécaires et documentalistes, sont enclins à favoriser le Libre Accès  , directement concernés qu’ils sont par la crise des abonnements et de leurs coûts, ainsi que le montrent les interventions d’un certain nombre de responsables de bibliothèques ou de services d’information universitaires britanniques.
La position tend à s’inverser chez les enseignants-chercheurs auditionnés qui dans leur quasi totalité voient plus de mérites dans le système traditionnel de publication tout en minimisant ses défauts, et reprochent son coût direct à la publication à l’édition en Libre Accès.
Les observateurs reprochent toutefois aux enseignants-chercheurs auditionnés de favoriser les grands éditeurs, auprès desquels l’un ou l’autre sont rédacteurs-en-chef de revues. L’audition du 5 mai devrait avoir complété le panorama des parlementaires britanniques.

Voir en ligne : U.K. Academics and Librarians Disagree Over Open Access Publishing