Les archives ouvertes, un autre mode de publication

Publié le 12 juin 2008, par Thérèse HAMEAU

Rappel de quelques faits

On peut dire que le mouvement du Libre Accès   est né au début des années 1990 à travers des initiatives comme celle de Paul Ginsparg, physicien à Los Alamos. Il a créé la première archive en 1991, dans le domaine de la physique, qui deviendra arXiv.org. Un autre précurseur est Stevan Harnad, professeur en sciences cognitives à l’université de Southampton, qui lance dès 1990 des revues en accès libre et l’archive Cogprints.
En 1999, à l’issue de la Convention de Santa Fe, l’Open Archive Initiative a élaboré le protocole OAI-PMH   qui permet l’interopérabilité   entre les archives ouvertes et ainsi faciliter la description et la diffusion des métadonnées   d’articles scientifiques disponibles en accès ouvert sur l’Internet, notamment dans des archives ouvertes.
L’Initiative de Budapest pour l’Accès Ouvert recommande deux stratégies complémentaires dont l’auto-archivage   : les chercheurs déposent leurs articles (pré-publications et post-publications) dans des archives électroniques ouvertes. Pour la seconde, il s’agit des revues alternatives avec soit la création de nouvelles revues engagées dans le Libre Accès   ou soit des revues existantes qui choisissent de s’orienter vers cette voie.

Le dépôt dans des archives ouvertes est appelé « voie verte   ».

Logiciels

Des logiciels ont été développés pour permettre la création d’archives. On peut citer DSpace, EPrints, CDSWare et HAL.

Répertoires

  • Directory of Open Access Repositories (Open DOAR) ;
  • Registry of Open Access Repositories (ROAR) ;
  • The University of Illinois OAI-PMH Data Provider Registry at Urbana-Champaign (UIUC List) ;
  • Directory of Open Access Books (DOAB) / ouvrages.

Cartographie

Moteurs de recherche

Articles principalement

  • Bielefeld Academic Search Engine (BASE) ;
  • COnnecting REpositories (CORE) ;
  • Digital Repository Infrastructure Vision for European Research (DRIVER) ;
  • Institutional Repository Search pour les ressources britanniques ;
  • OAIster ;
  • Recolector de Ciencia Abierta (RECOLECTA) pour les ressources espagnoles (revues et archives ouvertes).

Articles plus autres ressources

Thèses

  • Open Access Theses and Dissertations (OATD)

Ouvrages

Politiques des éditeurs

Plusieurs sites répertorient la politique des éditeurs vis-à-vis du dépôt, sur le web ou dans des archives ouvertes, des articles publiés dans leurs revues.
Le premier a été Sherpa/Romeo (lancé en 2004) qui permet aux chercheurs de connaitre la position d’un éditeur sur l’archivage des articles, les conditions dans lequel le dépôt peut se faire - version autorisée, tarifs pratiqués - et le respect des politiques des institutions. Il liste notamment les principaux éditeurs de revues scientifiques. Romeo comprend également les éditeurs pour certains pays qui coopèrent à ce répertoire comme le Portugal, la Norvège et la Hongrie.
D’autres pays ont mis en place leur propre liste telles que la France et l’Espagne.

  • Sherpa/Romeo : éditeurs internationaux, allemands, britanniques, canadiens, espagnols, hongrois, néerlandais, norvégiens, portugais
  • Héloïse : éditeurs français
  • Dulcinea : éditeurs espagnols
  • OAKList Database : éditeurs australiens
  • Diadorim : éditeurs brésiliens