Etude des revues du DOAJ

Publié le 30 juin 2016, par Thérèse HAMEAU

Walt Crawford publie un ouvrage Gold Open Access Journals 2011-2015 dans lequel il analyse les revues dorées signalées par le DOAJ au 31 décembre 2015. L’auteur a exclu des revues qui ne répondaient pas à certains critères comme pouvoir accéder à la page d’accueil de la revue, obtenir les coûts des frais de publication   et le nombre d’articles pour les années de 2011 à 2015. Les revues hybrides et celles pratiquant des embargos sont également écartées de l’étude. Walt Crawford a ainsi analysé 10 324 revues.
Il montre notamment que la part des revues demandant des frais de publication a doublé pendant les cinq ans. Pour lui, la séparation la plus considérable se situe entre ce qu’il appelle le APCLand et l’OAWorld. En 2015, le premier compte 11 éditeurs pour 14 % des revues et 29 % des articles, mais 74 % des recettes APC. Contrastant avec le second avec plus de 5 000 éditeurs représentant 86 % des revues, 71 % des articles, mais 26 % des recettes.

Gold Open Access Journals 2011-2015