La Fondation allemande pour la recherche

Publié le 17 avril 2008

Descriptif rapide

La DFG adopte des directives sur le libre accès  

Informations pour les chercheurs n° 04, 30 janvier 2006

En 2003, la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG, fondation allemande pour la recherche) a signé la Déclaration de Berlin sur le Libre Accès à la Connaissance en Sciences exactes, Sciences de la vie, Sciences humaines et sociales. La DFG encourage la culture du Libre Accès, car l’accès sans restriction aux publications augmente la diffusion du savoir scientifique, la visibilité   des auteurs et contribue à leur renommée. La DFG a désormais intégré le libre accès dans sa politique de financement. Au cours de leurs séances respectives en janvier 2006, le Sénat et la Commission principale de la DFG ont recommandé d’inciter les chercheurs subventionnés par la DFG à publier également leurs résultats au format électronique et de les mettre en libre accès. Afin de garantir la légalité des publications secondaires (c’est-à-dire les publications auto-archivées, lorsque les auteurs mettent leurs résultats en libre accès sur Internet après les avoir publiés dans des revues traditionnelles), il est demandé aux chercheurs participant à des projets financés par la DFG de conserver leurs droits d’exploitation. Des recommandations sont actuellement intégrées dans les lignes directrices accompagnant chaque subvention accordée, elles sont formulées comme suit :

« La DFG demande que les résultats des projets de recherche qu’elle finance soient publiés et, dans la mesure du possible, mis à disposition au format électronique sur Internet en libre accès. A cette fin, les documents concernés devront soit être déposés dans des archives institutionnelles ou thématiques après leur publication chez des éditeurs traditionnels, soit publiés directement dans des revues, en libre accès, reconnues, avec comité de lecture.

Lorsqu’ils s’engagent par des contrats avec les éditeurs, les chercheurs participant à des projets financés par la DFG devront, dans la mesure du possible, se réserver de manière permanente un droit d’exploitation non-exclusif sur la publication électronique   de leurs résultats de recherche à des fins de libre accès. Il est possible de prévoir dans ces contrats une période d’embargo   généralement de 6 à 12 mois selon la discipline concernée, pendant laquelle le dépôt des résultats de recherche déjà publiés dans des archives institutionnelles ou thématiques n’est pas autorisé.

Merci de veiller à ce que figure dans vos publications la mention du soutien de la DFG à votre projet. »

Les lignes directrices accompagnant les subventions devraient être disponibles en avril 2006.


aller àTexte en langue anglaise

Texte en langue allemande