La voie dorée n’est pas un bon choix

Publié le 10 septembre 2013, par Thérèse HAMEAU

La commission parlementaire britannique en charge des entreprises, de l’innovation et des compétences vient de publier un rapport sur le Libre Accès  . Selon les auteurs du rapport, si la voie dorée   est un objectif souhaitable à long terme, se focaliser sur elle pendant la période de transition est une erreur. Ils demandent au gouvernement et aux RCUK de revoir leur position sur la voie dorée et sur la voie verte  , et de donner à celle-ci un rôle essentiel. Dans ce but, les auteurs recommandent notamment que les conseils de recherche britanniques rétablissent et renforcent dans leur politique le dépôt immédiat, et améliorent le contrôle et l’exécution de ce dépôt. Ils préconisent également que le gouvernement et les conseils révisent leur politique en matière d’embargo   et que ce dernier ne dépasse pas 6 mois pour les disciplines STM et 12 mois pour les SHS. Enfin, si le choix de la voie dorée est conservée, la politique du gouvernement et des conseils devrait être modifiée de telle sorte que les frais de publication   ne soient pris en charge que pour les revues entièrement libres et non pour les revues hybrides, afin d’éviter la « double ponction ».

Open Access Fifth Report of Session 2013–14
Volume I : Report, together with formal minutes, oral and written evidence
Volume II Additional written evidence

L’information