Les CRIS et les archives institutionnelles

Publié le 4 mars, par Thérèse HAMEAU

L’European University Information Systems Organization (EUNIS) et l’European Organization for International Research Information (euroCRIS) ont mené une enquête pour répondre à deux questions — les CRIS vont-ils remplacer progressivement les archives institutionnelles (AI) et les fonctionnalités des deux systèmes ne se chevauchent-elles pas — et analyser les liens avec les autres systèmes employés par les institutions de l’enseignement supérieur.
Les résultats montrent clairement une complémentarité : les institutions préfèrent les AI pour les publications (articles, thèses) et recourent aux CRIS pour les informations sur les recherches menées par leurs chercheurs. Parmi les 84 institutions ayant répondu à l’enquête, 62 % ont les deux systèmes et 18 % utilisent la même application logicielle. Environ 65 % ont connecté leur CRIS et leur archive. Les autres plateformes informatiques, comme celle relative au budget ou aux ressources humaines, sont reliées préférentiellement aux CRIS. Pour les AI, DSpace est la solution la plus largement utilisée. Le protocole OAI-PMH   et le format CERIF sont les plus fréquemment adoptés.

Le rapport