Les effets du dépôt systématique des résultats de la recherche

Publié le 15 octobre 2008, par Thérèse HAMEAU

L’association des éditeurs STM annonce le lancement officiel de l’étude Publishing and the Ecology of European Research (PEER), soutenue par l’Union européenne. Cette étude, d’une durée de trois ans, a comme objet l’analyse des conséquences du dépôt, systématique et à large échelle, dans des archives ouvertes, des articles des chercheurs. Trois cents titres de revues serviront d’observatoire.
Les éditeurs, les responsables des archives et la communauté des chercheurs vont collaborer à PEER. Parmi les participants, on peut citer l’association STM, la Société Max Planck et l’INRIA.

Le communiqué de presse