Libre accès aux articles de la recherche

Publié le 17 décembre 2014

2013

SPARC a mis en ligne début 2013 une fiche pratique (fact sheet) destinée à promouvoir le Libre accès  . À la demande de la communauté IST francophone, une version française du document a été produite par le service de traduction de l’Inist-CNRS.

Pourquoi le Libre accès   est-il si important ?

Notre vocation et notre investissement dans la recherche visent à accélérer le rythme des découvertes scientifiques, encourager l’innovation, enrichir l’enseignement et la formation et stimuler l’économie, et ce pour améliorer notre patrimoine commun. Communiquer les résultats de la recherche est une part essentielle du processus de recherche, car la recherche ne peut avancer qu’en partageant les résultats, et ce n’est que leur large utilisation qui accroît le bénéfice de l’investissement consenti dans ce domaine.
Pourtant, trop souvent, ces résultats ne sont pas à la portée de toute la collectivité des utilisateurs potentiels, parce qu’entravés par le coût et les restrictions d’usage. Grâce à Internet, nous avons la possibilité de communiquer ces informations essentielles à un public mondial, pratiquement sans coût marginal, en permettant de les utiliser selon des méthodes nouvelles et innovantes. C’est ce phénomène qui a conduit à lancer un appel demandant un nouveau cadre grandement favorable à l’accès et l’utilisation des résultats de la recherche : l’appel pour le Libre accès.
Ces dix dernières années, le Libre accès est devenu une évolution essentielle, promouvant les intérêts des chercheurs, des enseignants, des étudiants, des entreprises et du public – tout comme des professionnels des bibliothèques. De plus en plus, les organismes qui portent la recherche, aussi bien les bailleurs de fonds publics et privés que les établissements de l’enseignement supérieur, appliquent des politiques qui enjoignent aux chercheurs de mettre à disposition leurs articles en accès libre et sous une forme totalement exploitable par le public quand ils rendent compte de recherches produites grâce à ces financements.

Nombre d’articles publiés sous licences CC-BY de 2000 à 2012 [1].

Le Libre accès c’est la mise à disposition en ligne gratuite et immédiate des articles de recherche, associée aux droits de les utiliser intégralement sous forme électronique.

81 780 articles publiés en 2012
dans des revues en Libre accès [1]

252 418 articles
publiés entre 2000 et 2012 dans des revues en Libre accès [1]

9 745 revues en Libre accès_
dans le DOAJ ou Directory of Open Access Journals (répertoire des revues en Libre accès) qui fournit une liste complète de ces revues [2]

2 500 réservoirs
sont à la disposition des auteurs voulant déposer une version électronique de leurs travaux [3]. On trouvera une liste complète de ces réservoirs sur OpenDOAR (Directory of Open Access Repositories, répertoire des réservoirs en Libre accès).

Le Libre accès : comment ça marche ?

SPARC tient les conditions énoncées par la licence Creative Commons   Attribution (CC-BY) comme étant la norme fondamentale du Libre accès. Pour le mettre en pratique, quatre dispositifs sont possibles :
- la publication en Libre accès  ,
- les réservoirs numériques,
- une gestion efficace des droits d’auteur,
- la définition de politiques de Libre accès aux niveaux local, national et international.

La publication en Libre accès. Les auteurs peuvent opter de publier leurs articles dans un nombre croissant de revues qui répondent totalement à la définition du Libre accès. Les articles sont gratuits pour tous les lecteurs intéressés, l’éditeur de son côté n’imposant aucune barrière de nature financière ou de droit d’auteur   entre le lecteur et l’article. L’édition en Libre accès est le segment du marché de l’édition savante qui connaît la croissance la plus rapide, et désormais il existe une offre de revues dans pratiquement tous les secteurs de recherche.

Les réservoirs numériques. Les auteurs peuvent choisir de déposer leurs articles de recherche dans des archives numériques (ou encore appelées archives électroniques, voire archives institutionnelles) qui respectent les standards de l’OAI (Open Archives Initiative, ou Initiative pour les archives ouvertes) pour permettre aux lecteurs d’accéder librement au texte des articles et de le réutiliser dans sa totalité. Cette solution permet à un auteur de rendre son article disponible quelles que soient les conditions appliquées par la revue où l’article est publié.

Une gestion efficace des droits d’auteur. Vous, l’auteur d’un article de recherche, vous avez la possibilité d’assurer l’accès et l’utilisation de votre article à l’audience la plus large possible. Vous disposez d’outils comme l’Author Addendum de SPARC, pour amender les formulaires traditionnels de cession des droits d’auteur. Ce sont des ressources facilement accessibles et éprouvées vous aidant à comprendre les licences libres et vous permettant de publier vos articles dans des conditions satisfaisant pleinement le Libre accès.

La définition de politiques de Libre accès aux niveaux local, national et international. Les institutions qui soutiennent la recherche, que ce soit des bailleurs de fonds publics ou privés ou des établissements de l’enseignement supérieur, peuvent mettre en place des politiques qui établissent le Libre accès comme mode de diffusion de base des articles de leurs chercheurs.

Que faire pour que le Libre accès progresse ?

Sensibiliser. Faites du Libre accès un sujet dans lequel les personnes de votre faculté se sentent impliquées. Dans vos conversations avec vos collègues, vos étudiants, expliquez comment la visibilité   et les retombées de leurs recherches vont être accrues grâce au Libre accès. Encouragez ceux qui écrivent des publications à les soumettre à des revues en Libre accès et à les déposer dans l’archive institutionnelle   de l’établissement.

Donner l’exemple. Autant que possible, faites vous-même le choix d’un média de diffusion en Libre accès pour vos publications.

Organiser une manifestation sur votre campus. Pendant la Semaine du Libre accès (ou Open Access Week) ou à toute autre occasion dans l’année, ces événements permettent d’aborder des collègues, de faire œuvre de pédagogie et d’identifier des partisans du Libre accès sur son campus et d’éliminer de fausses idées.

Militer pour une politique d’établissement. Plus de 300 institutions dans le monde se sont défini une politique propre de Libre accès. On trouve chez SPARC des ressources qui vous permettront de monter avec succès une campagne pro-Libre accès sur votre campus et vous mettront en relation avec des collègues qui ont instauré pareilles politiques, notamment grâce à la coalition COAPI (Coalition of Open Access Policy Institution, ou coalition des établissements avec une politique de Libre accès).

Solliciter les élus. Les professionnels de bibliothèques et SPARC ont été le fer de lance d’actions envers les élus et les pouvoirs publics pour que les résultats des travaux de recherche financés sur fonds publics soient librement accessibles. Le site SPARC vous propose un certain nombre de documents et d’arguments que vous pouvez faire valoir auprès de vos élus et représentants.

[1] Croissance de l’utilisation de la licence CC-BY. Open Access Scholarly Publishers Association. http://oaspa.org/growth-in-use-of-the-cc-by-license-2/
[2] Directory of Open Access Journals : http://www.doaj.org
[3] Directory of Open Access Repositories : http://www.opendoar.org


THE SCHOLARLY PUBLISHING & ACADEMIC RESOURCES COALITION
21 Dupont Circle NW, Suite 800
Washington, DC 20036
tél. : +1 202 296 2296
courriel : sparc@arl.org
web : sparc.arl.org


Texte de référence en langue anglaise