À propos de la Science ouverte

Publié le 24 juillet, par Thérèse HAMEAU

Dans un billet en date du 12 juillet, le professeur Mary Ritter, membre du groupe RISE (Research, Innovation and Science Policy Experts) revient sur les propositions du groupe en matière de Science ouverte. Elle cite notamment les obstacles qui empêchent l’ouverture de la science. Ceux-ci sont repris dans la déclaration de Mallorca où, pour chacun, sont proposés des moyens pour les surmonter :

  • repenser le financement de la recherche, la façon de récompenser les chercheurs et d’évaluer la recherche pour éviter qu’une compétition excessive n’entrave la science ouverte ;
  • développer de nouveaux modèles économiques, avec des financements suffisants, pour rendre pérenne le système de publication en libre accès   ;
  • répondre aux trois défis que constituent la gestion et le partage des données, la construction d’une infrastructure globale interopérable et la mise en place d’une culture favorable à l’ouverture, nécessaires pour arriver à l’Open Data ;
  • assurer l’intégrité de la recherche de manière à ce que les résultats soient fiables, reproductibles et crédibles ;
  • avoir une approche européenne cohérente avec le soutien de ces principes par les institutions européennes, les États membres et les organismes de recherche.

Ces recommandations sont dans le même esprit que les prises de position récentes de l’Association européenne des universités.

Le billet