Archives institutionnelles et impact des publications - février 2006

27 février 2006 Anne-Marie Badolato

Un point sur le séminaire des 20 et 21 février 2006 organisé à Berlin par DINI (Deutsche Initiative für Netzwerkinformation e. V.).

Le séminaire International Workshop on Institutional Repositories and Enhanced and Alternative Metrics of Publication Impact organisé par DINI, les 20 et 21 février derniers, a réuni une quarantaine de personnes autour du thème de la mesure de l’impact des publications scientifiques.
Il s’agissait de déterminer, au regard des différentes expériences déjà en cours ou des services existants, quels indicateurs - tels que l’usage ou les citations - peuvent être mis en place autour des archives institutionnelles et ouvertes.

Les participants, appartenant essentiellement à des institutions allemandes - universités, bibliothèques, organisme de recherche, DFG (Die Deutsche Forschungsgemeinschaft), ont ainsi pu échanger avec les acteurs de ces projets :

  • les travaux du LANL (Los Alamos National Laboratory) qui étudient l’utilisation des ressources mises à disposition des communautés de recherche,
  • les travaux de l’université de Southampton qui concernent tout autant les citations que l’usage,
  • le Web citation   Index de Thomson qui utilise le concept de ses produits en l’étendant aux archives,
  • l’initiative internationale Counter (Counting Online Usage of Networked Electronic Resources) réunissant à la fois des bibliothécaires, des infomédiaires et des éditeurs qui travaillent à l’obtention et l’échange de statistiques d’utilisation des services.

Participaient également au débat des personnes impliquées dans l’OpenDOAR, le JISC (Joint Information Systems Commitee), ou SPARC Europe (Scholarly Publishing and Academic Resources Coalition).

A l’issue de cette première journée, les discussions se sont poursuivies au travers d’ateliers où ont été évoquées de manière plus précise les questions concernant à la fois la structure des archives, leur interopérabilité  , le format des données présentes dans ces mêmes archives (publications, références...), les outils d’analyse des références bibliographiques, les services à développer à partir des statistiques d’utilisation ou des citations...

Ce séminaire devrait être suivi par différents groupes de travail sur des points précis évoqués lors de ces deux journées.

Voir les différentes présentations