Cadre pour un système canadien d’édition savante

Publié le 12 juillet, par Thérèse HAMEAU

Le Groupe de travail sur l’édition savante au Canada (GTESC) vient de publier le rapport final de l’étude consacrée à l’édition savante au Canada prenant en compte les revues et les monographies.
« La première partie de ce rapport est une analyse de l’écosystème de l’édition savante résumant les points forts et les points faibles du système existant. Le GTESC affirme qu’un système d’édition savante canadienne pérenne se caractérisera par les principes suivants :

  • reddition de comptes au milieu universitaire
  • soutien d’un accès libre et ouvert
  • promotion des meilleures pratiques éditoriales ;
  • auteurs bien informés ;
  • plus grandes possibilités pour l’édition savante au Canada ;
  • renforcement des acquis ;
  • souplesse et adaptabilité.

Le rapport présente un cadre conceptuel fondé sur ces principes, avec pour objectif de faire évoluer le milieu canadien de l’édition savante vers un avenir pérenne, tout en tenant compte de la diversité du financement des modèles actuels. »
Pour le groupe de travail, l’infrastructure de diffusion de la recherche est une partie essentielle du milieu de la recherche et la pérennité de l’édition ne peut être basée sur un seul modèle économique  , mais sur un ensemble de solutions dont font partie les abonnements et le libre accès  .

Le communiqué de presse