Déclaration pour un patrimoine commun d’information en Géosciences

Publié le 4 novembre 2005

20 mai 2005

Préambule

Nous partageons la responsabilité de définir, d’élaborer et de mettre en oeuvre des stratégies pour concrétiser pleinement le potentiel de l’information numérique pour les générations actuelles et futures. Au XXIè siècle et au-delà, l’accès à l’information numérique et la capacité de découvrir les connaissances à partir de supports électroniques exerceront leur influence sur le développement libre et fécond des sociétés de par le monde. Grâce aux informations numériques, nous sommes désormais en mesure de dépasser les stratégies traditionnelles de gestion de l’information qui permettent un accès fondé sur le contenu et le contexte des ressources d’information. Nous pouvons aujourd’hui exploiter la structure intrinsèque de l’information pour intégrer et mettre à jour objectivement des relations à l’intérieur de ces ressources et entre elles. Pareille objectivité, avec l’accroissement large et rapide des fonds d’information numérique, joue un rôle important pour comprendre les phénomènes de notre système terrestre rejaillissant sur la survie de l’espèce humaine et y répondre.

Article 1 : Accès aux données
Les données et les informations relatives au système terrestre doivent être mises à disposition sous forme électronique grâce à des approches d’interopérabilité   qui permettent un accès libre.

Article 2 : Publication des données
Les propriétaires, les conservateurs et les créateurs de données sur le système terrestre doivent coopérer pour partager leurs informations numériques avec la communauté mondiale, de telle façon que les obligations en matière de droit d’auteur   et les contraintes de sécurité soient néanmoins respectées.

Article 3 : Découverte de données
Les fournisseurs et les utilisateurs des données et d’informations sur le système terrestre doivent partager les descriptions de structure, de contenus et de contextes pour permettre la mise en évidence de relations au sein des ressources d’information et entre elles.

Article 4 : Pérennité des données
Les données et les informations passées et actuelles sur le système terrestre doivent être préservées et maintenues dans des formats accessibles indépendamment de toute plate-forme logicielle ou matérielle pour être utilisables aujourd’hui et dans le futur.

Article 5 : Données en péril
Des moyens doivent être mis en oeuvre pour identifier et sauver des données critiques sur le système terrestre, ainsi que pour en assurer une accessibilité permanente.

Article 6 : Standards communs et coopération
Des standards d’interopérabilité doivent être définis, élaborés et mis en pratique grâce à une coopération internationale.

Article 7 : Renforcement des capacités
Les communautés possédant des technologies de communication et des moyens d’information avancés doivent oeuvrer au renforcement de telles capacités dans d’autres communautés pour réduire la fracture numérique.

Article 8 : Education et information du public
Les étudiants, les scientifiques et chercheurs, les responsables politiques et économiques ainsi que le public doivent être informés et dotés des capacités leur permettant de contribuer à la découverte des phénomènes du système terrestre affectant la survie de l’espèce humaine.

www.egy.org

20 mai 2005

Texte de référence en langue anglaise