Le Libre Accès au Royaume-Uni (suite 2)

Publié le 11 mars 2013, par Thérèse HAMEAU

Le 25 février, à l’initiative de cinq sociétés savantes — Academy of Medical Sciences, Institute of Physics, Royal Society, Royal Society of Chemistry, Society of Biology — a eu lieu une réunion pour discuter des implications, pour les chercheurs, des politiques du Libre Accès   des conseils de recherche et du HEFCE. Étaient présents des représentants du gouvernement, des agences de financement, des bibliothèques, des sociétés savantes, des éditeurs et des chercheurs.
À l’issue de de cette journée, les cinq sociétés publient une déclaration commune qui résume les points abordés :

  • toutes les parties prenantes doivent travailler ensemble pour passer le cap de la polémique et s’occuper de la mise en œuvre ;
  • les politiques des agences de financement doivent être clarifiées notamment sur deux éléments : embargo   et réutilisation. Ils proposent un « arbre de décision » et demandent aux responsables de le proposer comme guide pour les chercheurs ;
  • les institutions doivent répondre aux besoins et aux préoccupations des chercheurs.

Le 6 mars, les RCUK ont publié un document qui contient leur nouvelle politique de Libre Accès et des conseils pour appliquer celle-ci. Des commentaires peuvent leur être envoyés jusqu’au 20 mars.