Le Libre Accès en France

Publié le 18 mars 2013, par Thérèse HAMEAU

Une tribune « Qui a peur de l’open access ? » vient d’être publiée dans le journal Le Monde. Les auteurs expriment le point de vue que « l’accès ouvert change le rapport de forces dans un monde dominé par des groupes détenant des portefeuilles de milliers de revues majoritairement de langue anglaise : il ouvre la porte à ce qu’on peut appeler une véritable bibliodiversité en favorisant l’émergence d’une pluralité de points de vue, de modalités d’édition, de paradigmes scientifiques, de langues. » Selon eux, « Craindre l’accès ouvert nous paraît relever d’une vision étroite et, pour tout dire, erronée de l’avenir. Isoler, aujourd’hui, les SHS dans un espace spécifique ferait de ce dernier un conservatoire voué à la disparition. »
Les personnes désireuses de signer cet appel peuvent le faire sur le site Iloveopenaccess.org.

Cette tribune fait notamment référence à la journée organisée par Cairn le 11 février. À la suite de celle-ci, un communiqué a été publié ainsi qu’une motion qui précise la position des représentants de revues diffusées sur le portail Cairn.info. Dans cette dernière, les auteurs appellent « à l’ouverture rapide d’une véritable concertation sur les enjeux de l’Open Access en sciences humaines et sociales ». Pour eux, « la définition de périodes d’embargo   suffisantes, permettant aux revues de choisir leur modèle économique   (par exemple, en équilibrant le gratuit et le payant), est l’unique garantie de la diversité et de l’indépendance de la recherche scientifique et du débat public. »

Précédemment, ont eu lieu, les 24 et 25 janvier, les cinquièmes journées Open Access, organisées par Couperin. Dans la foulée, une liste de discussion a été créée : accesouvert@groupes.renater.fr.