Le Libre Accès en France (suite)

Publié le 26 avril 2013, par Thérèse HAMEAU

Dans un communiqué, les trois conférences universitaires (CPU, CGE, CDEFI) « réaffirment leur engagement dans les principes de l’Open Access et participeront aux travaux conduits dans le consortium Couperin pour créer les conditions d’un déploiement généralisé de l’accès ouvert aux résultats de la recherche. » Dans leur document commun, Bien universel, par essence, l’article scientifique, n’est pas un bien comme les autres », les trois conférences universitaires et Couperin estiment qu’il faut instruire des questions liées aux dispositifs de diffusion de la science. Sont cités le glissement du rôle de la publication scientifique, la diffusion des publications dans des archives ouvertes, le rôle des acteurs de l’édition au vue des technologies numériques et le processus de validation des articles et leur publication. Ces questions sont à instruire collectivement, dans les institutions universitaires, avec les conseils scientifiques, avec les chercheurs, avec les instances d’évaluation et de financement, avec les pouvoirs publics et avec les éditeurs.

Une rencontre a eu lieu fin mars à l’Institut de Géographie de l’université de Paris dont l’objectif était la mise à plat des malentendus et incompréhensions réciproques qui traversent la communauté scientifique s’agissant du Libre Accès   et de ses conditions de mises en œuvre en sciences humaines et sociales. Les intervenants devaient répondre à trois questions : pourquoi le Libre Accès ? Comment l’atteindre ? Quelle doit être la prochaine étape ? Les vidéos sont en ligne.

Pour mémoire : Signature de la Convention de partenariat en faveur des archives ouvertes et de la plateforme mutualisée HAL, début avril


Dans le numéro d’avril/mai de sa lettre, le Comité d’éthique du CNRS (COMETS) réaffirme son engagement en faveur du Libre Accès aux publications scientifiques. Il fait le point sur les récentes prises de position en France et dans le monde.