Le Libre comme modus operandi par défaut

Publié le 21 août 2013, par Thérèse HAMEAU

Dans un communiqué, SURF signale la publication du rapport « e-InfraNet : ‘Open’ as the default modus operandi for research and higher education ». Commandé par la Commission européenne, celui-ci a été réalisé dans le cadre du projet européen European Network for coordination of policies and programmes on e-infrastructures (e-InfraNet.eu). Le rapport a opté pour une définition large de la notion du Libre : « Open means ensuring that there is little or no barrier to access for anyone who can, or wants to, contribute to a particular development or use its output. »
Pour asseoir le développement du Libre sur des bases solides, six recommandations sont émises. La première recommande aux gouvernements, aux agences de financement et aux institutions de l’enseignement supérieur et de la recherche d’adopter une politique qui donne le Libre comme modus operandi par défaut pour toutes les activités financées par des fonds publics - infrastructure, contenu, accès et usage. D’autres recommandent que l’engagement des chercheurs et la coopération soient encouragés et que l’interopérabilité   des systèmes, services et contenu soit une composante essentielle dans l’infrastructure.

L’information