Les quinze ans de la Déclaration de Budapest

Publié le 8 mars, par Thérèse HAMEAU

Le 14 février 2002, un texte intitulé Budapest Open Access Initiative (BOAI) a été signé par 16 personnes dont Jean-Claude Guédon, Stevan Harnad et Peter Suber, précurseurs et défenseurs du principe du libre accès  , de l’accès ouvert, à la littérature des revues savantes. La déclaration en donne cette définition : « Par « accès libre » à cette littérature, nous entendons sa mise à disposition gratuite sur l’Internet public, permettant à tout un chacun de lire, télécharger, copier, transmettre, imprimer, chercher ou faire un lien vers le texte intégral de ces articles, les disséquer pour les indexer, s’en servir de données pour un logiciel, ou s’en servir à toute autre fin légale, sans barrière financière, légale ou technique autre que celles indissociables de l’accès et l’utilisation d’Internet. La seule contrainte sur la reproduction et la distribution, et le seul rôle du copyright   dans ce domaine devrait être de garantir aux auteurs un contrôle sur l’intégrité de leurs travaux et le droit à être correctement reconnus et cités. »
Pour atteindre cet objectif, les signataires recommandaient deux stratégies :

  • « Auto-archivage   : en premier lieu, les savants ont besoin d’outils et d’assistance pour déposer leurs articles de revues à comité de lecture dans des archives électroniques ouvertes, une pratique communément appelée auto-archivage  . »
  • « Revues Alternatives : en second lieu, les savants ont besoin des moyens pour lancer une nouvelle génération de revues alternatives engagées dans le libre accès et pour aider les revues existantes qui choisissent d’opérer la transition vers l’accès libre. »

Pour ce quinzième anniversaire, un groupe de travail a été constitué qui va synthétiser les résultats de l’enquête destinée à recueillir les avis de la communauté.
Par ailleurs, Jean-Claude Guédon fait part de ses réflexions dans le texte : Open Access : Toward the Internet of the Mind.

La Déclaration de Budapest comme d’autres textes de référence sont accessibles, en français, sur le site dédié au Libre Accès lancé en 2003.

BOAI15