Point sur le Libre Accès au Royaume-Uni

Publié le 26 février 2013, par Thérèse HAMEAU

Les conseils de recherche britanniques (RCUK) accueillent favorablement les recommandations du rapport de la Commission science et technologie de la Chambre des Lords « The implementation of open access ». Publié le 22 février, celui-ci demande aux RCUK de préciser leur stratégie concernant la mise en place de leur politique dans la phase initiale de cinq ans, de contrôler ses effets et de la revoir en fonction de différents critères : la période d’embargo   selon les disciplines scientifiques, les licences, la politique des autres pays, les conséquences de la taxe sur le nombre des articles internationaux publiés dans des revues britanniques, la qualité de l’évaluation par les pairs, et l’impact sur les collaborations et les sociétés savantes. Les membres de la Commission recommandent également au gouvernement de mener une analyse coût-bénéfice de cette politique eu égard au choix de la voie dorée  .
Ce rapport fait suite à une enquête lancée fin 2012 par la Commission science et technologie à propos de la politique de Libre Accès mise en œuvre par les RCUK.