RCUK : premier bilan de sa politique de libre accès

Publié le 31 mars 2015, par Thérèse HAMEAU

Les RCUK viennent de publier le premier bilan de leur politique de libre accès  , qui porte sur les 16 mois qui suivent sa mise en œuvre — avril 2013 - juillet 2014. Ce bilan, mené par un groupe indépendant avec à sa tête Sir Bob Burgess, avait comme objectif d’étudier la mise en œuvre et l’impact de cette politique sur les institutions de l’enseignement supérieur, les organismes de recherche, les sociétés savantes et les éditeurs. Il devait également s’assurer que la politique est efficace et que les consignes, destinées à la communauté des chercheurs, sont claires.
L’exercice est difficile du fait du manque de recul, surtout pour apprécier l’impact et déterminer les données, et leurs précisions, nécessaires pour cet exercice. Le groupe estime qu’un travail doit être mené concernant les informations indispensables pour les prochaines évaluations de la politique. Il émet des recommandations dans plusieurs champs :

  • le contrôle de la conformité, avec notamment la mise à disposition d’un guide pour le recueil des données ;
  • la communication, en particulier sur le choix des chercheurs quant à la voie verte   ou la voie dorée   ;
  • la durée de l’embargo   ;
  • les licences, spécialement sur l’obligation d’utiliser la licence CC-BY ;
  • les coûts et leur gestion, en engageant notamment une collaboration avec les autres agences de financement ;
  • les financements.

Le document