Réaction de l’association STM au plan d’action d’Amsterdam

Publié le 12 avril 2016, par Thérèse HAMEAU

Dans un communiqué, l’Association internationale des éditeurs STM se félicite du plan d’action d’Amsterdam, mais note qu’il manque de transparence et qu’il ne tient pas compte des contributions de toutes les parties prenantes. Pour elle, une collaboration et une coopération de tous les acteurs concernés sont vitales pour assurer le succès et le développement durable d’une science ouverte. Ces acteurs — universités, financeurs, chercheurs, décideurs politiques et éditeurs — doivent notamment supporter et partager les coûts de la voie dorée   et accepter un embargo  , avec une durée adaptée aux disciplines scientifiques, dans le cas de la voie verte  . Pour les éditeurs, le modèle hybride   a un rôle important à jouer dans la transition vers le libre accès  .

Le communiqué de presse