Libre accès à l'information scientifique et technique
Actualités, problématiques et perspectives

La politique des NIH : les pour et les contre

Publié le 11 avril 2012  par Thérèse Hameau

Aux États-Unis, le Committee for Economic Development (CED) vient de publier le rapport «~The Future of Taxpayer-Funded Research: Who Will Control Access to the Results?~». Il analyse les coûts et les bénéfices qu’engendrerait plus de libre accès, en s’appuyant sur l’exemple des NIH.

Pour les auteurs du rapport, augmenter l’accès libre aux résultats de la recherche ne peut être que bénéfique à la société. Ils ne sont pas persuadés que cette augmentation est une menace pour le modèle de l’abonnement et l’évaluation par les pairs. Ils insistent sur l’accessibilité, à travers l’interopérabilité et la normalisation, et l’exploitation des résultats (publications et données) pour de nouvelles utilisations.

Le CED est un organisme à but non lucratif. Il mène des recherches sur les questions économiques et sociales, avec comme objectif d’amener à des réformes pour le bien public.